Sélectionner une page
Corrigé par Romane

Cela fait un an que la pandémie a commencé et je voulais faire le point sur les leçons que j’ai tirées de cette expérience. Au cours de ces douze mois nous avons traversé différentes phases, tant en termes de confinement qu’au niveau de nos états mentaux. Nous avons vécu dans des conditions très différentes de celles auxquelles nous étions habitués et, plus ou moins, nous nous sommes adaptés à ces nouvelles circonstances.

Pour moi, cette situation a confirmé ce que je considérais comme important, voire essentiel, pour la santé mentale. Ces apprentissages sont basés sur mon expérience et peuvent ne pas coïncider avec ceux des autres. En tout cas, j’espère que vous les trouverez utiles.

 1. Importance de prendre soin de soi

Pour moi, l’une des leçons les plus puissantes de cette année de pandémie a été de corroborer l’importance de prendre soin de soi-même. Prendre soin de soi-même signifie, en résumé, prendre du temps pour soi et faire les choses qui vous font du bien (ou qui vous font au moins vous sentir mieux). Autrement dit, recharger les batteries ou, dans un langage plus psychologique, s’occuper de ses propres besoins.

Ces actions peuvent varier considérablement d’une personne à l’autre. Par exemple, prendre soin de soi pour certains peut signifier faire du sport tous les jours en plein air ; alors que pour d’autres auront besoin d’être seul.e pour se recharger en silence. Certains préfèrent être avec des amis, rire et discuter, alors que d’autres choisissent de dessiner. Chacun a sa propre façon de répondre à ses besoins.

L’une des leçons de la pandémie a été de réaffirmer combien il est important de prendre du temps pour soi.

(Re)découvrir de nouvelles façons de prendre soin de soi

Une autre leçon tirée de la pandémie a été de découvrir d’autres façons de prendre soin de moi, car il n’était pas possible de sortir se promener, de rencontrer des amis ou de s’asseoir dans un café. Ne pouvant pas sortir, surtout pendant les mois les plus stricts, j’ai exploré et redécouvert d’autres moyens de me ressourcer. Certains exemples sont : écrire ce que je ressens, prendre une douche avec de la musique douce et des bougies allumées, faire du sport dans le salon ou cuisiner.

Par conséquent, je suis maintenant plus consciente de ces autres façons de prendre soin de moi. À cet égard, mon répertoire d’« activités qui me font du bien » est plus varié et flexible aux situations.

2. Importance de prendre soin les uns des autres

Dans ce deuxième point sur les leçons grâce à la pandémie, je parle de prendre soin les uns des autres en incluant la partie sociale et le groupe.

La distanciation sociale m’a montré (et continue à me montrer) combien mes amis sont importants pour moi. Cela m’a également forcé à être créative dans la façon de transmettre et de recevoir de l’affection.

Après tout, nous sommes des animaux grégaires et nous avons besoin de partager avec les autres et de sentir que nous appartenons à un groupe afin de nous sentir bien émotionnellement.

Créer de nouvelles façons de prendre soin les uns des autres :

En effet, ne pas pouvoir voir les personnes que nous aimons peut être particulièrement douloureux et difficile à vivre. Malgré tout, il est important de ne pas se refermer sur soi-même et de rester en contact avec ses proches. Voici quelques idées :

  • Maintenir un contact régulier : Par le biais d’appels téléphoniques et de messages vidéo.
  • Organiser des activités : Soit en ligne comme se réunir pour un apéro ensemble en visio, soit en face à face en se promenant tout en respectant les distances de sécurité et le port du masque.
  • Envoyer des cadeaux inattendus : Avec internet, nous pouvons choisir un cadeau et le faire livrer chez la personne. Une autre option plus personnalisée consiste à envoyer des cartes postales ou des lettres écrites à la main.
  • Partager ce que nous ressentons : Dire à quelqu’un que nous l’aimons, qu’il nous manque ou que nous aimerions l’embrasser. Mettre des mots sur nos émotions nous aide à les gérer.

 

3. Importance des résolutions

Une autre leçon que j’ai tirée cette année est l’importance d’avoir un but ou une raison d’être. Un but est une motivation, quelque chose qui est important pour nous d’atteindre et/ou de maintenir. C’est ce qui donne un sens à notre vie et qui nous aide à l’organiser. Bien que ces concepts semblent parfois mystiques et trop généraux, ils ne le sont pas forcément. Ils peuvent être très génériques et sur le long terme ou, au contraire, plutôt concrets et pratiquement immédiats : « Je veux me sentir satisfait d’aujourd’hui » peut être un bon exemple de résolution de la journée. D’autre part, « je veux avoir ma propre entreprise » représente une raison d’être à long terme.

Avoir une ou plusieurs résolutions ou raisons d’être nous aide à sentir que notre vie a un sens. Par ailleurs, cela nous permet de nous organiser pour atteindre nos objectifs et maintenir ce que nous avons déjà. De plus, en ces temps confus que nous vivons, cela devient encore plus capital.

Voici quelques exemples : Avoir une famille, faire du sport régulièrement, trouver un travail qui me plaît, avoir des amis, sentir que l’on continue à apprendre, ouvrir une chaîne YouTube, visiter tous les pays du monde… Comme nous l’avons dit au premier point sur l’importance de prendre soin de soi, il y a autant de types de résolutions qu’il y a de personnes dans le monde.

Pendant le confinement, et même maintenant, le fait d’avoir des résolutions à court, moyen et long terme m’aide à sentir qu’il y a un certain ordre dans ma vie et à maintenir le cap.

 4. Importance de valoriser le présent

Finalement, et bien que cela semble cliché, la dernière leçon de la pandémie : Valoriser ce que nous avons. Je crois que je peux affirmer que nous la partageons tous. Rendre leur place aux détails de la vie quotidienne ; Nous les considérons comme naturelles et n’y attachons plus d’attention. Cependant, quand elles ne sont plus possibles, nous nous rendons compte de leur importance. Pour en citer quelques unes : Aller dans un café à tout moment de la journée, se promener dans la ville, rencontrer sa famille ou ses amis sans se soucier des distances…

Appliquons ce que nous avons appris et valorisons ce que nous avons maintenant, ce dont nous pouvons profiter (même avec des limites) : Le sourire à travers le masque de notre boulanger, l’étreinte de la personne avec qui nous vivons, les rayons du soleil sur notre visage, le silence dans la ville…

Si ce sujet vous intéresse, approfondissez pour profiter des petits détails du quotidien avec cet article : Comment être plus heureux : profitez-vous de vos « étincelles de bonheur » ? et apprenez la technique de la respiration consciente dans cet autre : Mieux respirer pour gérer les émotions – Technique de respiration.

Après avoir vécu une année de pandémie, avez-vous fait le bilan de cette année spéciale ? Quelles sont vos leçons de la pandémie ? Si vous en avez envie, vous pouvez les partager dans les commentaires.

Esta web utiliza cookies, puede ver aquí la Política de Cookies